Le spécialiste des locations dans les stations de ski françaises
Newsletter :
Pour votre séjour ski personnalisé
téléphone hiver.com01 84 17 70 83
(Prix d'un appel local)
Rechercher dans hiver.com avec google :

Pendant le séjour

Ne prenez pas les sports d'hiver à la légère. Découvrez tous les conseils santé et sécurité pour goûter aux vertus de la glisse sans le regretter. A consulter pour réussir votre séjour...

Bien s’alimenter

Avant un effort intense, il est très important de bien s'alimenter en consommant des sucres lents (pâtes, riz…). Si vous prévoyez une randonnée inférieure à trois heures, une alimentation solide n'est pas nécessaire. Si elle est supérieure à trois heures, emportez des fruits secs, pâtes de fruits (glucides simples et lipides) ou des aliments liquides de type bouillie de bébé. Ne craignez pas le trop plein de calories ! L'altitude et le froid permettent de les brûler et augmentent les dépenses énergétiques. Evitez par contre de vous lancer sur les pistes dès la fin du repas, deux heures minimum de digestion sont nécessaires pour mieux supporter un effort intense. La digestion nécessite de l'énergie et vous en manqueriez pour l'effort. En montagne, l'eau est indispensable. L'air sec, associé à l'effort, accélère le phénomène de déshydratation. Pendant votre excursion, limitez les pertes d'eau par sudation en diminuant l'intensité de l'effort et en choisissant des vêtements adaptés.

Se protéger

Protégez-vous du froid avec des habits chauds et étanches. Superposez plusieurs couches de vêtements que vous pourrez diminuer ou augmenter selon les variations de température. Même par temps nuageux, le soleil reste un ennemi de la peau. Pour vous protéger de ses rayons ultraviolets, utilisez des crèmes anti-UV A ou B pour la peau et un stick écran total pour les lèvres. Utilisez de bonnes lunettes de soleil pour vous protéger les yeux en évitant les sur-lunettes. Pour les plus sensibles, les lunettes de ski avec des caches sur les côtés sont idéales.

Estimer ses forces

Si vous souhaitez découvrir la beauté de la montagne lors d'une randonnée à skis, préparez bien votre excursion. Avant de partir, pensez à optimiser votre condition physique en perfectionnant votre technique. Préparez votre parcours en ne surestimant pas vos capacités : le dénivelé, la longueur et l'altitude. Estimez le temps total de la randonnée en comptant les pauses et prévoyez un départ très matinal pour préserver une marge horaire de sécurité pour le retour.

Attention au mal des montagnes

Maux de tête, nausées, vomissements, grande fatigue ? Le mal aigu des montagnes vous guette ! C'est un phénomène grave qui intervient lors de séjours prolongés à plus de 2 500 m d'altitude. Les risques encourus sont extrêmement graves. Une seule solution : prévenir un médecin et descendre à 500 mètres d'altitude. A une altitude supérieure à 5 000 m, le mal des montagnes peut se compliquer d'un oedème cérébral de haute altitude, qui débute par des modifications de l'humeur et du comportement, ou par des maux de tête insupportables. Les troubles de la vue et les vomissements précèdent le coma qui est fatal si le malade n'est pas immédiatement redescendu à une altitude plus basse. Le mal des montagnes n'apparaît qu'après un délai de quelques heures en altitude. Ainsi les personnes empruntant un téléphérique le temps d'admirer le point de vue, ne sont pas touchées. Prévenir le MAM, ou ses complications, impose une acclimatation à la haute altitude. Il est recommandé de ne pas progresser de plus de 500 m de dénivelé par jour, au delà d'une altitude de 3 500 mètres.

Conseils aux femmes enceintes

Si vous êtes une femme et que vous attendez un heureux événement, hiver.com vous félicite ! Néanmoins, si vous êtes aussi une adepte du ski et des pistes noires, il va falloir ralentir le rythme. Quelques petits conseils pour passer les meilleures vacances aux sports d'hiver tout en étant enceinte !
  1. La pratique du ski n'est pas interdite mais il faut toutefois éviter tout traumatisme, chute ou collision. Abandonnez toute idée de freestyle. Néanmoins, jusqu'au 3e mois, le risque d'une fausse couche reste très faible, la majorité des fausses couches précoces n'étant pas liées à un traumatisme.
  2. A partir du 6e mois, le poids du bébé et votre propre fatigue vous amèneront naturellement à renoncer à chausser les skis. Votre embonpoint et la réduction du volume de votre cage thoracique vous essouffleront rapidement.
  3. La pratique modérée du sport reste conseillée, à moins d'une contre-indication de votre gynécologue.
  4. Habillez-vous chaudement, portez toujours des lunettes de soleil, buvez souvent de l'eau et faites attention au mal aigu des montagnes (MAM). 30% des femmes enceintes y sont sensibles.
  5. Vous pouvez pratiquer les raquettes et le ski de fond, sans non plus partir pour une journée de randonnée.
Cette page vous a plu ? Partagez-la ! Twitter Favicon Facebook Favicon
Paiements sécurisés :
Paybox hiver.com
Modes de paiement :
paiement sécurisé hiver.com